JO-2016 – Rio: le musicien Manu Dibango chargé de défendre la francophonie

Sélectionnez un album à lire

previous next
Prochain concert  -   Salle Omnisports
JOURS HEURES MINUTE SECONDE
 

Le musicien camerounais Manu Dibango a été nommé « grand témoin de la francophonie » pour les Jeux Olympiques d’été 2016 à Rio, au Brésil, a annoncé mardi l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

« Sensible à son immense créativité, à sa grande qualité d’écoute et à son engagement au service du dialogue des cultures, j’ai demandé à Manu Dibango de porter la voix des francophones » aux prochains Jeux Olympiques, a déclaré la secrétaire générale de la francophonie Michaëlle Jean, citée dans un communiqué.

Le saxophoniste Manu Dibango, célèbre pour avoir mêlé le jazz aux sonorités africaines, succède à l’académicienne française Hélène Carrère d’Encausse, qui avait occupé cette fonction aux JO 2014 à Sotchi en Russie.

Le grand témoin de la francophonie a pour mission de veiller au strict respect de l’article 23 de la Charte olympique: « les langues officielles du Comité international Olympique sont le français et l’anglais ». Un texte qui vient en reconnaissance du rôle du Français Pierre de Coubertin dans la refondation des Jeux modernes à la fin du XIXe siècle.

JO-2016 - Rio: le musicien Manu Dibango chargé de défendre la francophonie

One Response to JO-2016 – Rio: le musicien Manu Dibango chargé de défendre la francophonie

  1. Henri Manga

    Mboa ó bosó. Na somna o ma pandise na pańise dina lóngó, lá Kamerun na lá Afrika etum, ó mindi,beyidi, b’eyang, midóngó na minja má wase ñese.
    Mbale na londi na muñenge, na edube, na kúmba.
    Na ma sesa, na ma sombisane oa
    Mboń Nindene ñá FRANCOPHONIE
    Esimo! Esimo! Esimo!
    Henri Manga

Répondre à Henri Manga Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fnac iTunes Amazon
Deezer
Henri Selmer
 

 
 
previous next
X